../s3_ae.gif Ventilation des fortifications - Casernement
Document réalisé à partir de documents techniques divers et personnels B. E. R.Cima ©1998-2014.
Introduction

Introduction - Avertissement

Avant tout, ventiler ! Mais...

Pour les concepteurs de fortifications permanentes souterraines, le premier souci est de pouvoir ventiler correctement les locaux, leur climatisation étant secondaire sauf... pour les services de maintenance ! En effet, température et humidité rongent aussi bien les matériels que les installations. Une fortification créée pour durer dans le temps sera très coûteuse en terme de maintenance si elle n'est pas climatisée : dégradation des revêtements muraux, des appareils fixes, des matériels de communication et de transport d'énergie, des armes entreposées, etc.

Point commun entre ventilation et climatisation

Le point commun est celui de l'atmosphère des lieux à traiter, aussi peut-il être tentant de climatiser par l'intermédiaire des systèmes de ventilation ; vaste sujet, mal résolu par la CORF et que nous n'aborderons pas dans ce document. Nous nous contenterons donc, ici, d'étudier la ventilation d'un casernement souterrain.
Extraction de l'air vicié

Extraction de l'air vicié

Les locaux du casernement qui produisent de l'air vicié sont essentiellement les latrines, la cuisine, la centrale électrogène, l'infirmerie et les réserves à vivres.

Il est donc nécessaire, pour ces casemates, d'établir un réseau spécial de gaines conduisant l'air vicié à l'extérieur de la fortification. Des extracteurs électromécaniques activent cette élimination.

Pour différencier ces gaines d'autres qui parcourent les galeries, la norme adoptée par la CORF est qu'elles soient peintes en jaune.


Sainte-Agnès (SFAM).
Gaines d'évacuation de l'air vicié de la cuisine. La vanne est utilisée pour éviter l'entrée d'air extérieur, lorsque l'extracteur est à l'arrêt.

Remarque

Après guerre, par souci d'économies, toutes les gaines repeintes ont reçu une couleur gris aluminium et seuls leurs colliers et vannes ont été peints en jaune.
Recyclage

Recyclage de l'air pur intérieur

Le brassage de l'air, dans la totalité de la forteresse, ne peut être réellement assuré que par un système de gaines répartissant l'air pur, en légère surpression, dans chaque casemate.

Une salle de ventilation assure ce rôle. L'air, puisé dans la galerie principale, est brassé par un ventilateur électromécanique centrifuge, puis conduit dans chaque local. Les gaines conduisant l'air pur sont de couleur rouge.

Schéma (ébauche) de la salle de ventilation.


Sainte-Agnès (SFAM).
Grosse prise d'air (verticale) dans le casernement.


Fressinea (SFAM).
Chambre de troupe avec sa gaine pour air pur.


Air pur extérieur

Air pur extérieur

De temps à autre l'air doit être renouvelé, ne serait-ce que pour remplacement l'air vicié expulsé.

Une gaine, avec prise d'air blindée, est donc ajoutée au réseau déjà existant et conduit l'air, depuis l'extérieur jusqu'à la salle de ventilation. Les gaines conduisant de l'air puisé à l'extérieur sont de couleur normalisée verte.

photos/salle_vent_2.png

Schéma (ébauche encore) de la salle de ventilation.


Abri du Bichel-Sud (SF Thionville).
La prise d'air est en façade.
Ici elle est sous la dalle, au dessus à gauche du créneau central.


photos/f24_b6_gfm.jpg

Galgenberg (SF Thionville).
La prise d'air peut aussi être au dessus de la dalle, sous cloche cuirassée.
Ici elle est au premier plan, protégée par une légère enveloppe de béton, non loin d'une GFM.


Air gazé

Air gazé

En cas de bombardement par engins toxiques l'une des solutions serait (éventuellement et comme en rase campagne) de faire porter aux hommes les masques dont ils sont équipés. Le système de ventilation pourrait alors rester tel quel.

Mais les masques ne sont pas d'utilisation aisée et, au prix de quelques aménagements, le système de ventilation peut être transformé en système anti-gaz ; il suffit d'étanchéifier toutes les ouvertures donnant sur l'extérieur et de filtrer l'air entrant.

La salle de ventilation, devenue salle de neutralisation, reçoit donc des filtres à charbon actif capables de régénérer l'air.

Les filtres peuvent facilement s'encrasser ; il importe donc de les ménager. Chacun d'eux peut être déconnecté du circuit ce qui permet, en cas d'attaque par gaz de combat, de n'en utiliser qu'un nombre minimum.

Schéma (ébauche encore) de la salle de ventilation.
La perte de charge importante, lors du passage de l'air dans les filtres, nécessite l'installation d'un puissant ventilateur «air gazé».
Le moteur de ce dernier, plus puissant que l'autre, est couplé au ventilateur par un ensemble de courroies.


Fressinea (SFAM).
Ici les deux ventilateurs sont l'un au dessus de l'autre, «air pur» en haut, «air gazé» en bas, avec son moteur à courroies.
Le doublement du nombre des ventilateurs, quasi imposé par la présence des filtres, est aussi un gage de sécurité.


By-pass

By-pass

Une dernière amélioration permet d'utiliser le puissant ventilateur «air gazé» pour propulser l'air puisé à l'extérieur sans passer par les filtres. Il suffit de créer une dérivation au niveau des filtres avec une courte gaine, bien sûr équipée d'une vanne. On peut ainsi augmenter la rapidité de renouvellement de l'air du casernement, si le besoin s'en faisait sentir, et, surtout, pallier à une panne du ventilateur «air pur».

La couleur normalisée de ce petit circuit est le blanc.

Remarque : la position de la dérivation varie d'une fortification à l'autre (voir les variantes ci-dessous). Sa mise en oeuvre est plus aisée dans le cas numéro 2 où elle est indépendante de la gaine alimentant les filtres.

.

Fressinea (SFAM).
Les filtres, repeints après guerre, ne sont plus rouges.
Par contre le by-pass vertical, en avant des deux filtres, a sa vanne à couleur blanche normalisée.


Bambesch (SF Faulquemont).
Les filtres n'ont pas une couleur normalisée rouge mais ont encore leur couleur grise d'origine.
On retrouve cette couleur grise dans plusieurs ouvrages de la RF de Metz.
Le by-pass est de couleur normalisée blanche, à l'arrière des filtres, le long du mur.


Maquette de salle de neutralisation

Maquette de salle de neutralisation

A partir du schéma définitif d'une salle de neutralisation de casernement, nous n'avons pas résisté à l'envie de créer la maquette 3D ci-dessous (qui nous a pris un temps certain !)


Le passage de la souris anime l'image

Maquette.

J'ai juste oublié de peindre le by-pass en blanc !


Différents régimes

Différents régimes

La salle de neutralisation peut donc fonctionner, à la demande, sous quatre régimes bien distincts. Le tout est d'ouvrir ou de fermer les bonnes vannes. Ce sont les spécialistes «Z» qui s'en chargent !

1-l'air peut être simplement recyclé ;

2-l'air, pris à l'extérieur, et non gazé, peut être pulsé en ventilation normale par le ventilateur peu puissant du circuit de recyclage ;

3-le même air, non gazé, peut être pulsé en ventilation à haut débit par l'autre ventilateur, plus puissant que le précédent ;

4-enfin, en cas d'attaque par gaz de combat, l'air gazé peut être filtré avant d'être distribué aux casemates.


Didacticiel

Didacticiel sur les régimes d'une salle de neutralisation

Clic : charger le test
Pour en savoir plus...
Etc.

Pour en savoir plus...

Etc.


Nos autres documents connexes

Commentaires d'internautes

Bonsoir
Je tiens à vous féliciter pour la présentation de la ventilation dans les ouvrages Maginot. Ce n’est pas le même concept que la Suisse a adopté pour ses fortifications.
Avec mes meilleures salutations.
FORT LITROZ. J-C M

Bonjour
J'ai lu vos document sur les filtres, félicitation très beau travail !
La reconstitution en 3D de la salle de neutralisation est criante de vérité, votre infographiste est un génie.
Quoi qu'il en soit, félicitation à tous, je ne connaissait pas le circuit court de couleur «blanche», comme quoi on en apprend tout les jours.
Merci et bonne continuation.
Félix de la Casemate n°87 des Vernes
.
.

Kiosque

Espace détente

Kiosque

.

.
.
.
.
.
E-R Cima, kaff.